sa abandoner aux etoiles

dehors il y a les etoiles. elles sont comme des clous enfonces dans le ciel, de l’autre coté, du coté ou l’on ne sait pas. elles brillent, depassant legerement par leur pointe. un vent noir passe sur les chemins, dessous les pierres, entre les haies. il traverse toutes choses comme une parole d’eau pure. il fait comme un murmure disant que tout va bien, que l’on peut sans regret baisser les paupieres, et entrer lentement dans l’ondee d’un sommeil. dedans il y a le silence de la maison. le livre des heures, ouvert a la page du repas. on coupe le pain blanc. on verse une poignée de couleurs dans une eau fremissante

Advertisements
This entry was posted by Tournapin.

What do you think?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: