sirene de nuit

je reve d’une epoque qui n’est plus que la memoire des jours ensoleillés. ca vue est perdue dans le brouillard de l’oubli, et son joyeux des rires emerveilles meurt entre les sons des corbeaux de la nuit. les souvenirs d’innocence se sont vites noyés entre les vagues tourmentées du desir dans l’ocean des corps assoiffés, ou des sirenes peu a peu nous delirent. couvert d’un linceul noir je contemple les etoiles d’un oeil troublé, egaré sur les champs de l’insomnie. je perd peu a peu la flamme du jour dans le vague espoir de trouver la nuit

Advertisements
This entry was posted by Tournapin.

What do you think?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: