le fuet de bicetre

comment se procure-t-elle des moyens d’existence? des ames compatissantes veillent de près sur elle, sans qu’il se doute de cette surveillance, et ne l’abandonnent pas: elle est si bonne, si résignée. volontiers elle parle quelquefois avec ceux qui ont le caractère sensible, sans leur toucher la main, et se tient a distance, dans la crainte d’un danger imaginaire. si on lui demande pourquoi elle a pris la solitude pour compagne, ses yeux se levent vers le ciel, et retiennent avec peine une larme de reproche contre la providence. mais, elle ne repond pas a cette question imprudente, qui repand dans ses paupieres la rougeur de la rose matinale. si l’entretien se prolonge, elle devient inquiete, tourne les yeux vers les quatre points de l’horizon, comme pour chercher a fuir la presence d’un ennemi invisible qui s’approche, fait de la main un adieu brusque, s’éloigne sur les ailes de sa pudeur en eveil, et disparaît dans la foret

Advertisements
This entry was posted by Tournapin.

What do you think?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: