les paupieres se fatiguent pas si elles regardent bien

la folie de ses yeux, ton amour et ta crainte dont il porte dans l’ame une emprainte eternelle dont les actes de pieté pourront jamais l’assouvir. il te donnerá sa gloire autant que sa puissance et n’ayant rien que ton obeissance ou tu le fais regner et il te fera decouvrir des chemins plein d’endroits qui dureront eternellement. nous ne reverrons plus ces fascheuses annees qui pour les plus heureux n’ont produit que des pleurs. la moisson de nos champs lassera les faucilles et les fruits passeront la promesse des fleurs. la fin de tant d’ennuis dont nous fumes la proie nous a reveillé le sens de merveille et de joie. et d’autant que ce monde soit ainsi composé, qu’une bonne fortune est forme a l’expense d’une mauvaise, ton pouvoir pour conserver notre aise conservera celui qui nous l’aura causé

Advertisements
This entry was posted by Tournapin.

What do you think?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: