le pendule de la vie

nous sommes faits comme cela, de quelques instants. bien entendu c’est une farce, l’histoire du noye qui revoit tout sa vie. on ne peut vraiment pas tout se rappeler. nous avons fait tant de gestes vains, dit tant de paroles inutiles. quand on essaie d’y penser, cela donne le vertige. toute cette depense pour rien, c’est ca une vie. mais, sur la fin, je crois qu’on doit revoir ainsi quelques instants. j’ai une theorie la dessus. quand le coeur cesse de batter et qu’on est mort pour la medicine, une derniere pulsation irrigue encore une fois le cerveau. c’est de la mecanique. on a donc encore une seconde d’images qui se manifestent dans une eternite. c’est un dernier petit tour, les souvenirs. toujours est-il que, pour une seconde, le coeur deja arrete, on est a l’interieur de cet instant. et pourquoi voulez vous qu’on en sorte, puisque aucun autre instant ne le remplace. c’est pour les autres que notre notion de la duree, sans doute tres elementaire, fonctionne encore. on se met a raidir, mais nous on reste a l’interieur de notre dernier etat de conscience, puisqu’il n’y a plus de duree pour nous. c’est pour les autres que ce ne dure qu’une seconde, pas pour nous – la pendule est arretee. c’est ca l’eternite

Advertisements
This entry was posted by Tournapin.

What do you think?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: