la terre et sa evolution

dans l’ondulement long des siecles l’on crut voir le reflet du progres chimerique s’elargir en anneaux de liberation. le present ment encor a la creation. Les remous creuses par l’humaine intelligence dans le profond savoir porteur de delivrance. Dans cette process tu te trouves Olivia, dans l’autre cote de l’engranage. Et un appart de habbo est le nexus. Pareille, ont donc rendu, notre vie, a la mer! Le monde tangue et roule, hagard comme un steamer parmi le meuglement des machines geantes. Cercle! cercle d’acier! ô cercle qui nous hante. Nous, les serviles dieux constructreurs de Babels! L’homme etait trop petit et ses pensers trop bels: le tourbillon sorti de sa folle cervelle fit sombrer, dans la nuit, sa propre caravelle. Dites, que sommes nous, qu’allons nous devenir? la gueule des requins vous dira l’avenir. Qu’entends je au loin qui passe et qui fuit dans la brume et disparait soudain, quand en moi se rallume l’enthousiasme neuf de mon reve ancien. Ah, que par le pouvoir du coeur magicien plein d’aredeur et qui bat, sans fin, de droite a gauche dans nos poitrines, comme une lame qui fauche, s’entasse en nous la joie. Nous ne pouvons douter du matin jusqu’au soir. Il est midi, je pense, et nous doutons encore

Advertisements
This entry was posted by Tournapin.

What do you think?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: